Un tiers des employés romands insatisfaits de la work-life balance


Alors que la santé et le bien-être au travail sont parmi les thèmes les plus chauds du moment dans les milieux RH, moins de 66% des employés romands se disent satisfaits du niveau de work-life balance de leur entreprise. Telles sont les constatations d’un sondage réalisé par Perfagora.

L’enquête fait suite à des conclusions tirées lors du 43e Forum économique mondial (WEF) de Davos, à savoir que la santé et la satisfaction des collaborateurs sont plus que jamais au coeur des préoccupations. Plus de 723 salariés de Suisse francophone ont été interrogés entre le 25 novembre 2013 et le 6 janvier 2014 par la société spécialisée dans le diagnostic du bien-être au travail.

Le sondage montre que 29% des travailleurs s’estiment peu, voir pas du tout, motivés. Quant à 58% des participants, ils affirment que leur travail et le stress qui en découle affectent leur santé. Ils sont par ailleurs 35% à juger que leur charge de travail est trop importante.

Du côté de l’intérêt pour le travail, un sondé sur cinq déclare en avoir peu. La part des salariés jugeant que l’équilibre entre vie professionnelle et privée n’est pas optimal est encore plus élevée: 25%. Enfin, de l’avis de 29% des participants à l’enquête, la qualité et l’ergonomie de l’espace de travail sont une source d’insatisfaction.

Publié sur hrtoday.ch.